Réglement

Ce règlement intérieur est au service du projet éducatif de l’école Saint José-Luís.

Il permet de bien vivre ensemble en respectant chacun. Tous, enseignants et éducateurs, salariés ou bénévoles, parents et élèves doivent se sentir responsables et solidaires de la bonne marche de l’établissement afin que l’ambiance y soit agréable et que chacun puisse s’y épanouir.

Chaque famille reçoit ce règlement, le lit attentivement avec son enfant et s’engage à le respecter en le signant. 

Tout adulte intervenant dans l’école est tenu de le faire respecter.

1) Ponctualité – Entrées et sorties des locaux

a) Entrées

Les parents déposent leur enfant à l’entrée de l’école.

Le matin, les élèves sont accueillis dans la cour par un surveillant à partir de 8h00.

Il est demandé d’arriver à l’école au plus tard à 8h10 pour avoir le temps de mettre sa blouse et de déposer son “panier-repas” à la cuisine, la classe démarrant à 8h15.

Le portail est fermé à 8h10. En cas de retard, il est rouvert à partir de 9h30.

L’après-midi, les élèves sont accueillis dans la cour de récréation à partir de 12h45 et la classe reprend à 13h00.

Les retards répétés sont sanctionnés.

b) Sorties

La sortie a lieu à 15h00 et l’école est fermée à 15h10, ou 16h00 selon les possibilités de garderie.

Les retards répétés sont sanctionnés. Au-delà de 15h10, toute heure entamée est une heure due, tarifée à 25 euros de l’heure par famille.

c) Responsabilité

L’école est responsable des enfants dès qu’ils sont confiés à un adulte (à partir de 8h00), et jusqu’à ce qu’ils soient confiés à la personne qui vient les chercher à 15h00. Dès qu’il a été confié à l’adulte qui vient le chercher, l’enfant est sous la responsabilité de celui-ci, y compris dans la cour de récréation.

d) Oublis

Les enfants étant responsables de leurs affaires, les parents ne doivent en aucun cas les apporter à l’école au cours de la journée. Les élèves ne sont pas autorisés à retourner dans leur classe après les cours pour rechercher des affaires oubliées.

2) Assiduité – Santé

Toute absence ou retard doit être justifié.

Les dates des vacances (selon le calendrier distribué en début de l’année scolaire) doivent être respectées. Les élèves ne sont pas autorisés à prendre des congés en dehors de ces dates.

De même, les rendez-vous extérieurs (médicaux ou autres) sont pris en dehors des horaires scolaires. Seules certaines rééducations peuvent empiéter sur le temps scolaire, en accord avec l’enseignant et le chef d’établissement.

Les demandes d’absences pour raison exceptionnelle et sérieuse doivent être présentées par écrit au directeur à l’avance.

Toute absence pour imprévu grave ou maladie et tout retard doivent être signalés au plus tôt par téléphone (06 94 42 04 17) avant l’heure de rentrée. Pour les absences, cette information doit être confirmée au retour de l’élève par un mot écrit à remettre à l’enseignant.

A chaque demi-journée, les enseignants notent sur le registre d’absence les présences et les absences des élèves. Les familles qui n’ont pas prévenu de l’absence ou du retard de leur enfant sont alors immédiatement contactées par l’école. L’école reporte sur les carnets scolaires le nombre d’absences et de retards.

Toute absence pour maladie dépassant quatre jours consécutifs sera obligatoirement justifiée par un certificat médical.

Les maladies infantiles et la présence de poux doivent obligatoirement être signalées. Les enfants atteints d’une maladie contagieuse entraînant éviction ne peuvent être acceptés à l’école.

Il est interdit de venir à l’école avec un médicament dans la poche ou le cartable. Seul la direction a autorité pour faire distribuer à un enfant des médicaments prescrits par ordonnance médicale. Tout autre médicament est exclu.

En cas de besoin, l’école dispose d’une pharmacie permettant d’apporter des soins élémentaires aux enfants, sous réserve de l’accord des parents lors de l’inscription de l’élève et en l’absence de toute contre-indication dont elle aurait connaissance. Les soins ne seront apportés que par les personnels de l’établissement explicitement autorisés par le directeur.

3) Respect de soi et des autres

a) Tenue

Les élèves portent une blouse bleu marine à manches longues, toujours propre et boutonnée. Celle-ci est emportée à la maison à la fin de chaque semaine et doit être rapportée propre et en bon état le lundi matin.

Pour les sorties et activités particulières, les écoliers portent un polo blanc rehaussé du logo de l’école. 

Les tongs, claquettes ou autres chaussures ne tenant pas aux pieds sont proscrites.

Une tenue vestimentaire correcte est exigée pour chacun (les décolletés, shorts et jupes courtes, pantalons troués sont interdits).

Les tenues de sport (vêtements et chaussures) sont strictement réservées aux activités sportives.

Un soin particulier est porté à la propreté des mains, notamment au retour de la récréation et avant le repas.

Les cheveux sont courts pour les garçons. Les cheveux longs ou mi-longs sont obligatoirement attachés. Leur couleur est naturelle.

b) Silence

L’ordre et le calme sont la règle dans les locaux de l’école. Il est interdit de courir dans les couloirs, ainsi que d’y faire du bruit.

c) Politesse – Langage

Les élèves doivent respecter les règles essentielles de politesse et de courtoisie. Il convient d’éviter tout vocabulaire impoli ou grossier et d’utiliser les expressions de courtoisie telles que « Bonjour Madame », « S’il vous plaît, … », « Merci, … ». Les enfants du primaire vouvoient les adultes.

En classe, les élèves lèvent la main pour demander la permission de prendre la parole. Lorsqu’un adulte entre dans une classe, les élèves se lèvent par respect.

4) Ordre et respect du matériel

Maintenir les locaux, le mobilier et tout autre matériel en ordre et en bon état contribue à l’ambiance de travail et constitue l’une des composantes du respect dû à ceux, élèves et éducateurs, qui travaillent quotidiennement dans l’école. Ce sont les parents qui par roulement se chargent du ménage de l’école.

Toutes les affaires personnelles doivent être marquées au nom de l’élève : vêtements, objets personnels et fournitures scolaires. Les élèves veilleront à ne pas laisser traîner leurs affaires et à utiliser le porte-manteau qui leur est attribué.

Les élèves sont priés de prendre le plus grand soin des ouvrages qui leurs sont prêtés et/ou loués par l’école. Une pénalité financière peut être demandée en fonction de la dégradation et, le cas échéant, les livres trop abîmés ou perdus sont remplacés sans délai, à la charge de la famille.

Les gadgets, cartes, chewing-gums, jeux électroniques ou objets ayant un caractère dangereux sont interdits à l’école.

Le matériel électronique (lecteurs audio, téléphones portables…) et les objets de valeur (bijoux, argent, calculatrices…) ne sont pas autorisés. En aucun cas, l’école ne peut être rendue responsable des pertes ou détériorations.

Le dernier sorti d’une pièce (classe, W-C, lavabos, etc.) veille à laisser la pièce en ordre et dans le plus grand état de propreté. Les papiers et autres détritus sont jetés dans les corbeilles.

Chacun respecte les installations, le mobilier, le matériel pédagogique et le matériel de sécurité (extincteurs et alarmes) de l’école. Le cas échéant, les réparations consécutives à des dégradations volontaires seraient à la charge des parents des élèves responsables de ces dégradations.

Les objets trouvés sont rapportés dans le bureau de la direction. A chaque période de vacances, les objets et vêtements non marqués et non réclamés sont donnés à des œuvres caritatives.

La qualité du cadre de vie est l’affaire de tous : les élèves ainsi que tous les intervenants dans l’école auront à cœur de signaler tout défaut de matériel qu’ils pourraient remarquer ou qu’ils auraient provoqué.

5) Récréations et déplacements dans l’école

Tous les déplacements se font en ordre, dans le calme et sous la surveillance d’un adulte.

Il est strictement interdit aux élèves d’entrer seuls sans autorisation dans les classes.

Sur la cour de récréation, seuls sont autorisés les balles et ballons en mousse (sauf en cas de pluie), les cordes à sauter avec poignées en plastique, les élastiques.

Les élèves peuvent utiliser les divers jeux proposés par l’école à condition de les ranger soigneusement à la fin de chaque récréation.

Les jeux violents sont interdits en récréation.

En cas de dispute, les élèves ne doivent pas se faire justice eux-mêmes, mais aller en référer au surveillant.

6) Déjeuners – Goûters

L’école n’est pas responsable de la qualité des repas apportés et sa responsabilité ne saurait être mise en cause en cas d’intoxication alimentaire.

Pour des raisons réglementaires, il n’est pas possible de réchauffer les repas à l’école.

Les échanges de denrées alimentaires entre élèves sont rigoureusement interdits.

Le repas commence par le bénédicité ; les exigences de calme, de respect et de politesse sont les mêmes qu’en classe. Il est possible de parler, mais posément. Chacun veille à se tenir proprement et correctement, ainsi qu’à se comporter avec politesse vis-à-vis des surveillants.

A la fin du repas, les élèves participent à la remise en ordre de la salle.

Les sodas, jus, chips et bonbons ne sont pas autorisés.

Les manquements répétés à la discipline pourront faire l’objet d’une exclusion temporaire ou définitive des « paniers-repas ».

7)   Encouragements et punitions

C’est en travaillant dans le calme et avec sérieux que les enfants parviendront à s’épanouir en classe. Les enseignants veillent avec beaucoup de soin à souligner les efforts des élèves en les félicitant et les encourageant à bon escient.

Chaque enseignant entretient pour sa classe un système d’encouragement et de récompense (bons points, images…) qui permet de souligner non seulement les bons résultats des élèves, mais aussi leurs progrès et même leurs efforts.

Des médailles (soin, travail, conduite) sont régulièrement remises aux élèves pour les récompenser et les encourager.

En cas de manquement au respect des règles connues de tous (le manque de travail, les écarts de comportement ou l’indiscipline), au sein de l’école ou en sorties scolaires, l’école a un système de sanction pour le bien de tous.

La punition est progressive et proportionnée à l’acte qui l’a motivée.

Toute punition doit être signée par les deux parents, sauf cas particulier :

  • Les avertissements écrits sont communiqués aux parents par le directeur. Selon le cas, un rendez-vous est proposé aux parents afin de s’entretenir sur les difficultés rencontrées.
  • L’avertissement peut être motivé soit par un manquement grave, soit par une accumulation de manquements plus légers. Il appelle des efforts soutenus pour un changement d’attitude.
  • Trois avertissements entraînent une retenue à l’école en dehors des horaires de classe.

Les cas graves ou les récidives peuvent conduire, si nécessaire, à une exclusion pour une durée déterminée, de la classe ou de l’école. En cas de nécessité, l’élève en difficulté est amené à évaluer concrètement la progression de son comportement ou de son travail par un « contrat de bonne conduite » mis en place en concertation entre l’école et ses parents.

8) Implication des familles

L’implication des familles aux côtés de l’école dans la scolarité de leur enfant est une condition essentielle de son succès.

A l’inscription de l’enfant, les parents ou les responsables légaux signent le projet de l’école et s’engagent à coopérer dans ce cadre avec l’enseignant pour le bien de l’enfant.

Les cahiers de classe des élèves sont remis chaque vendredi soir aux parents et doivent être rapportés signés le lundi matin. Les notes de contrôle continu et de bilan font l’objet de relevés réguliers et de carnets trimestriels avec les appréciations du conseil de classe.

Le travail du soir nécessite un suivi régulier des parents. Le cas échéant, et selon leurs possibilités, ils peuvent être sollicités par l’enseignant pour aider plus particulièrement leur enfant en cas de difficulté ponctuelle, ou, exceptionnellement, pour faire appel à des spécialistes extérieurs en cas de difficultés persistantes ne pouvant être résolues par l’école seule.

Afin d’assurer aux élèves un travail sérieux et régulier, une réunion pédagogique est organisée au début de chaque année pour informer les parents des programmes et des méthodes employées dans chaque classe. Les parents sont ensuite invités à prendre rendez-vous avec les enseignants afin d’établir un contact personnalisé bénéfique à l’enfant. L’élève qui a du mal à travailler peut se voir proposer un « contrat de travail » : une fiche navette entre l’école et la famille fait le point sur ses progrès deux fois par semaine pendant un trimestre.

Le passage dans la classe supérieure est étudié en conseil de cycle.

Par ailleurs, dans le but de limiter les coûts de scolarité supportés par les familles, un certain nombre de tâches ou d’activités reposent sur l’aide bénévole des parents qui le peuvent. Cet acte de bénévolat fait donc dans son principe partie de l’implication des familles dans le projet d’école.

9)   Sorties pédagogiques

L’école peut proposer des sorties à caractère pédagogique. Les sorties demandant un financement supplémentaire spécifique (sorties longues éventuelles) seront soumises au préalable à l’approbation des parents.

L’école pourra dans tous les cas rechercher des parents bénévoles pour aider les enseignants à encadrer les élèves ; les parents sont vivement encouragés à participer à cet encadrement.

10)  Caractère religieux de l’établissement

L’école Saint José-Luís est un établissement de confession catholique. L’enseignement religieux fait partie intégrante du projet éducatif. Tous les élèves y participent dans le respect de la religion de chacun.